Séance dure dure aujourd'hui...

Kenzo c'est le pote de pré de Jaïr, le p'tit gros blanc. C'est un autre gros blanc, un peu moins p'tit et un peu plus espagnol.

T. le détend, pépère. Puis je monte dessus... et direct ça part au trot. Impossible de repasser au pas. En fait, il a une bouche très très spéciale, soit à se mettre complètement au-dessus de la main, soit à s'encapuchonner. Faut vraiment prendre et rendre, très rapidement. Et surtout, surtout, le monter avec le dos... mon point faible.

Ben c'est simple, j'ai passé les 10 15 premières minutes à trotter au lieu de marcher et galoper au lieu de trotter, j'arrivais pas à bloquer mon bassin, je faisais des vagues avec mon ventre, et au lieu d'écouter, je me braquais complètement, trop crispée dedans ma tête. Mon 2e point faible, et probablement le plus gros : JE PENSE TROP. Enfin on pense jamais trop, mais jamais assez cheval dans mon cas, toujours trop abstraite, à me laisser dépasser, sans oser agir. Du coup j'étais un peu pétrifiée (même si paraît-il le petit galop était très bien, avec un cheval équilibré - ben oui mais c'était pas ce que je voulais faire!!!)

Mais au final, j'ai réussi à lâcher prise dans mon crâne de piaf, à ouvrir mes esgourdes, à utiliser mon dos, et la séance s'est beaucoup mieux finie qu'elle n'avait commencée. J'ai compris le mode de fonctionnement du biquet, forcé la cambrure de nunuche, arrêté les vagues avec le ventre, et on a fini sur quelques déplacements latéraux au pas et au trot, avec quelques mouvements assez corrects.

Mais encore une fois c'est vraiment mon mental qui pêche et me bloque dans ma progression, j'arrive pas à rester froide et zen, je me laisse dépasser par les évènements, soit je me bagarre soit je suis pétrifiée, mais je fais jamais ce qu'il faut comme il faut quand il faut... Ronon'tudju! Qué foutue tête de mule!!!

(et pas de vidéo de Fifik en détresse pour aujourd'hui, désolée les gars!)